Reconstruction de paupière inférieure

Plan superficiel

Plan profond

Réparation des PDS transfixiantes

Généralités

La chirurgie de reconstruction des paupières après une exérèse transfixiante de paupière doit s'attacher à reconstruire les 2 lamelles décrites dans la partie portant sur l'anatomie. Pour la reconstruction, on utilise des lambeaux et des greffes.

 

Quelques règles sont à respecter :

- On ne peut pas utiliser deux greffes (une pour chaque lamelle) devant le risque majeur de nécrose. Par exemple, utiliser une greffe de peau pour la lamelle antérieure et une greffe chondrale avec périchondre pour la lamelle postérieure est trop risquée.

- On utilise donc un lambeau et une greffe ou deux lambeaux.

- Règle des tiers :

- PDS de moins d'1/3 de la longueur de la paupière :une suture directe est possible, à condition que l'exérèse soit réalisée en V ou de manière pentagonale. Si nécessaire, une canthotomie externe peut ajouter de la laxité pour la suture. (cf schéma ci-dessous)

- PDS supérieure à 1/3 de la longueur de la paupière : l'utilisation de lambeaux et de greffes est nécessaire.

On peut utiliser :

Un lambeau myo-cutané pour la lamelle antérieure et d'une greffe chondrale (avec périchondre) ou tarsoconjonctivale pour la lamelle postérieure.

Un lambeau superficiel pour la lamelle antérieure, une greffe tarsale ou chondrale et un lambeau muqueux conjonctival.

Plus rarement, une greffe cutanée posée sur un lambeau tarsoconjonctival. Ceci expose plus à un risque de nécrose de la greffe.

canthotomie.PNG

Canthotomie externe

Source : EMC chirurgie reconstructrice des paupières, I. Barthélémy