Lambeau de Mustarde associé à un greffon cartilagineux et lambeau de conjonctive

Capture d’écran 2020-10-26 à 13.31.26.
Capture d’écran 2020-10-26 à 13.31.54.

Résultat à 3 semaines

Lambeau de Mustarde associé à un greffon cartilagineux et lambeau de conjonctive

Ici, après une large exérèse d'un mélanome sclérodermiforme récidivant, la perte de substance concerne la partie supéro-antérieure de la joue, ainsi que la paupière inférieure de façon transfixiante.

 

 

Reconstruction de la lamelle antérieure : un lambeau de Mustarde est utilisé ici devant la large perte de substance. Le lambeau de Mustarde est traité dans la partie reconstruction de la joue ainsi que dans la paupière inférieure superficielle.

 

Reconstruction de la lamelle postérieure : elle est réalisée grâce à un lambeau de conjonctive, ainsi qu'une greffe cartilagineuse provenant de la conque.

 

Après l'exérèse transfixiante de la lésion, on libère par un léger décollement sous muqueux un lambeau conjonctival. Ceci permet l'avancement du cul de sac conjonctival et donc la reconstruction muqueuse de la conjonctive réséquée.

 

Prélèvement de la greffe chondrale au niveau de la conque :

Une infiltration à la xylocaine adrénalinée permet de réduire le saignement et de créer le plan de dissection entre le périchondre et le tissu sous cutané.

Le prélèvement est réalise par un abord rétroauriculaire pour cacher la cicatrice. On dissèque de part et d'autre au contact du cartilage de conque, sous le périchondre. On réalise le prélèvement d'une large greffe.

Ici la greffe est particulièrement large, du fait de la PDS importante. En effet, pour résister aux tensions importantes, la greffe est de grande taille et fixée en profondeur sur toute sa circonférence.

 

Fixation du lambeau superficiel : en dehors de la région palpébrale, le lambeau est fixé en 2 plans, un plan au fil tressé résorbable 2/0 ou 3/0 puis un plan cutané au monofilament non résorbable 4/0

Au niveau palpébral, on fixe le lambeau par du fil tressé résorbable 5/0 puis par des points de monofilament non résorbable 5/0.

Des points de monofilament résorbables fixent le lambeau cutané à la conjonctive et permettent de recouvrir le greffon cartilagineux.