Lambeau d'avancement jugal, lambeau liftant

Capture d’écran 2020-09-15 à 11.21.56.

Dessin du lambeau

Capture d’écran 2020-09-15 à 11.23.29.

Résultat à un an

Capture d’écran 2020-12-14 à 19.02.52.

Résultat à 20 jours

Le lambeau d'avancement jugal

(=lambeau  liftant)

Ce lambeau s'adresse aux lésions jugales postéro-supérieures, situées dans la région pré-auriculaire dont la taille de permet pas une suture directe.

Son nom vient du fait que l'incision pré-auriculaire et le décollement réalisé s'approchent en partie de ceux d'un lifting cervico-facial.

 

Le dessin du lambeau :

L'exéeèse doit correspondre à un triangle à base externe.

Le tracé horizontal supérieur part de l'exérèse puis suit le zygoma pour s'arrêter à proximité du canthus externe. Le tracé vertical part de l'exérèse, chemine dans un pli pré-auriculaire, contourne le lobe et peut s'étendre dans la région cervicale si nécessaire.

 

L'incision et le décollement se font dans le plan sous cutané pur, à la face profonde du plan graisseux, sans dépasser le SMAS pour éviter une lésion du nerf facial. Le décollement est large pour permettre la montée du lambeau.

La suture se fait en deux plan, un plan sous cutané au fil tressé résorbable puis un plan cutané au monofilament non résorbable.

L'important décollement entraine un risque d'hématome non négligeable et donc la nécessité d'un drainage par mise en place de crins de Florence, retirés à J2 post opératoire environ.

 

Le lambeau peut être utilisé pour les lésions un peu plus antérieures, comme présenté ici. Les pertes de substance jugales basses sont difficilement réparées par les lambeaux d'avancement jugaux, et trouvent plus volontiers des indications d'autres lambeaux (cerfs volant, bilobés...)

Sources :

Reconstruction de la joue, A. Jourdain, Chir Plast Rep 13: 192-99.