Anatomie

Vascularisation

Sous-unités

Anatomie

Les tissus mous du nez sont constitués de différentes couches dont l'importance pour la chirurgie est grande. Les couches sont :

- La peau, qui comprend l'épiderme et le derme, ce dernier est vascularisé par la profondeur.

- L'hypoderme, qui comprend la graisse sous cutanée et une vascularisation riche.

- Le SMAS nasal, en continuité avec le SMAS facial (et la galéa au niveau du crâne), comprend les muscles nasaux. C'est une aponévrose porte vaisseaux, qui comporte les pédicules de vascularisation cutanée nasale à sa face profonde.

- Le plan graisseux profond, avasculaire. Le décollement de nombreux lambeaux se fait dans ce plan permettant une conservation de la vascularisation cutanée.

- Le plan profond, fibreux, correspondant au périoste, périchondre et les ligaments de fixation cartillagineuse.

Vascularisation

La vascularisation cutanée du nez est riche et assurée par les systèmes carotidiens externe et interne. Les variantes anatomiques sont nombreuses mais il est classiquement décrit :

- Le système carotidien externe : l'artère faciale donne naissance à deux artères horizontales sous le nez, l'artère labiale supérieure et l'artère sous narinaire. Ces deux artères s'anastomosent entre elles et donnent les artères collumélaires qui remontent vers la pointe.

L'artère faciale donnent naissance à deux artères verticales, paranasales, que sont l'artère latéronasale (sur le dorsum latéral) et l'artère angulaire. Ces deux artères envoient des branches vers leurs homologues controlatérales et vers la pointe du nez.

- Le système carotidien interne : la terminaison de l'artère ophtalmique, l'artère nasidorsale, vient s'anastomoser avec l'artère angulaire. A noter qu'à ce niveau environ nait l'artère transverse du nez, sur laquelle est pédiculée le lambeau de Rieger-Marchac.

Vascularisation nez.PNG

Sous-unités

Le nez est divisé en 9 sous unités esthétiques depuis leur description par G. Burget et F. Menick en 1985.

Les sous unités décrites sont : le dorsum, les parois latérales, la pointe, les ailes narinaires, les triangles mou de Converse et la columelle.

La reconstruction de perte de substance nasales doit se faire en respectant au maximum ces sous unités.

Les incisions sont volontiers placées à la jonction des sous unités, dans les zones concaves du nez, permettant de les cacher dans les zones d'ombres du visage. Burget et Menick proposent, lorsqu'une exérèse emporte une partie d'une sous unité, de faire la résection de l'ensemble de la sous unité pour la reconstruire entièrement. Ceci permet un meilleur résultat esthétique.

Sous_unités_nez.PNG